Publié par AVENIR DES EGLISES DE BRUXELLES

Eglise SS Jean et Nicolas Rue de brabant à Schaerbeek
Eglise SS Jean et Nicolas Rue de brabant à Schaerbeek

Nous avons fait écho à plusieurs reprises aux perspectives de réorganisation des Unités Pastorales bruxelloises mises en oeuvre par le Vicariat et aux inquiétudes manifestées par des paroissiens qui appréhendent de voir leurs églises fermées malgré la vitalité de certaines d'entre elles.

Deux articles parus dans la Libre Belgique y ont également fait écho: •http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/plaidoyers-pour-des-eglises-ouvertes-571927fb35708ea2d4c55b39 (La Libre 22/4/16)

•http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/desacraliser-ou-pas-les-eglises-570abccf35708ea2d46ac816 (La Libre 11/4/16)

Depuis, les responsables des Unités Pastorales ont été invités à se pencher sur les modalités qui devraient être adoptées pour mettre en œuvre à plus ou moins court terme cette réorganisation et notamment à faire le choix de "lieux centraux" qui se verraient choisis comme centres de la vie pastorale et liturgique, ce qui laisse supposer que les autres "lieux" seraient condamnés à disparaître. Ainsi, des Unités Pastorales comptant quatre clochers n'en auraient plus que deux.

On devine que de telles perspectives sont loin de faire l'unanimité et que de nombreux paroissiens se mobilisent pour défendre leurs communautés. lls soulignent notamment qu'aucune pénurie de prêtres n'est actuellement ressentie à Bruxelles et que cette politique est injustifiée, fait preuve d'autoritarisme et néglige le dialogue avec la base.

Il serait sans doute sain et nécessaire qu'une grande concertation soit entamée avec l'ensemble des paroissiens. Il est certain que de très nombreux laïcs sont prêts à se mobiliser pour aider les autorités à maintenir actif notre patrimoine religieux et pastoral. Pourquoi l'Eglise de Bruxelles ne ferait-elle pas de cette question une occasion pour mobiliser et communiquer ? C'est une simple question de bon sens.

Nous y reviendrons et nous aborderons notamment la question de ces communautés étrangères présentes à Bruxelles et qui sont demandeuses d'églises pour y célébrer; elles sont loin d'être toujours entendues et ont du mal à le comprendre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article